Pour atteindre mes buts, je décide de mes pensées !

Atteindre nos buts est inhérent à notre accomplissement. Cela nous permet de nous épanouir, de développer notre estime et notre bien-être.

Pour y arriver, un moyen : décider de ses pensées. Autrement dit : en reprendre les rênes, les choisir.

Si vous vous dites :
« Je pense que cette personne ne changera jamais d’avis », vous n’irez très probablement pas échanger votre point de vue avec elle.
Par contre, si vous vous dites :
« Je pense que cette personne est ouverte à d’autres points de vue », vous irez très probablement échanger avec elle. Au travers de cet exemple, nous voyons bien que nos pensées déterminent nos attitudes et nos comportements. Les événements qui en découlent ensuite vont soit nous rapprocher de nos buts, soit nous en éloigner.

Il s’agit donc, pour nous, d’arriver à créer nos pensées en conscience.

Comment nous y prendre ?

D’abord, nous avons besoin de motivation et d’attention.
Pour ce qui concerne le 1er point, je vous laisse le soin de voir, si les valeurs évoquées en introduction de mon article sont suffisantes. Trouvez-en des plus puissantes si c’est nécessaire.
Pour ce qui concerne votre attention, vous entraîner reste votre meilleur levier.

Ensuite, il est indispensable de prendre conscience que la plupart de nos actions quotidiennes sont réalisées de manière automatique ou semi-automatique. Très souvent de façon immédiate. Le plus souvent par habitude.
C’est ainsi que nous bougeons et inter-agissons avec notre environnement.
Que nous réagissons émotionnellement dans nos échanges et que nous prenons des décisions.

Quand nos habitudes dirigent notre vie, le mécanisme conscient qui nous permet de décider est peu mobilisé. Du coup, nos idées ne s’installent pas forcément en fonction de nos buts. Pour lui permettre de bien jouer son rôle : soyez attentif à vous, soyez attentif à votre ressenti et à vos pensées, en lien.

Mettez en place ces 2 étapes :

1- Prenez conscience de ce qui se passe en vous (écouter votre dialogue intérieur) en développant votre attention à vos propres réactions,

2-Substituez à votre idée « en place », une nouvelle idée (voir une idée opposée) conforme aux buts que vous souhaitez atteindre.

Il est possible que cet exercice vous demande de la patience et de la persévérance.
L’exercice physique, apprendre à respirer, la méditation peuvent vous aider à développer votre attention. Dans tous les cas, plus vous pratiquerez, plus vous y arriverez.

Rester conscient et reconnaissez une idée qui n’est pas en accord avec vos buts. Choisissez de la rejeter, immédiatement si nécessaire, et remplacer la par une autre qui vous aidera à poursuivre le chemin que vous vous êtes choisis.

Si la vie vous sert le côté sombre de la pièce, dites-vous bien que la vie ne sait pas faire des pièces à un seul côté ! A vous de trouver l’autre côté…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *