Comment vous centrer pour prendre de bonnes décisions

Se centrer consiste à être dans le cœur pour écouter son être intérieur et non pas ses pensées. C’est être dans sa paix intérieure, dans son silence intérieur et dans l’instant présent. Ce qui est très différent avec le fait d’être dans le mental.
Dans le mental, on est sans arrêt en train de se souvenir du passé pour se projeter dans l’avenir. Les pensées se suivent sans relâche, ce qu’on aimerait, ce qu’on veut éviter. On saute de l’une à l’autre sans un instant de répit. On se trouve dans la tourmente et dans l’agitation. Comme dans un cyclone. Tout bouge sans arrêt, on ne maîtrise pas ses pensées, elles arrivent sans discontinuer et peuvent nous atteindre émotionnellement. On réagit alors en réaction à nos émotions. Cela nous fatigue, voir même nous épuise. Nous sommes constamment dans un état de réaction.
Être centré, c’est se retrouver dans l’œil du cyclone. Là ou tout est calme, où rien ne peut perturber cet état de sérénité. Les évènements, les pensées peuvent continuer. Nous ne sommes plus bousculés.
C’est aussi observer avec recul en mettant de la distance avec nos pensées et nos émotions. Ne plus être en réaction. Ne plus s’identifier avec elles.
C’est dans cette paix intérieure que nous pouvons agir avec discernement. Nous pouvons y faire un choix qui nous semble juste. Sans être influencé par une émotion, positive ou négative, venant de l’extérieur ou par des sentiments toxiques comme la vengeance, la dépendance, la culpabilité…
Ce centrage devient alors le centre de nos décisions. Là ou les réponses sont les plus bénéfiques à notre système de vie et à notre évolution

Voici un exercice, à faire le plus souvent possible et de façon régulière :

  • Prenez quelques minutes pour déplacer votre « centre de vision » à l’intérieur de vous.
  • Déplacez le centre de votre tête, vers le centre de votre cœur.
  • Prenez conscience de cet espace de plénitude.
  • Respirerez à cet endroit. Quand vous inspirez, il se remplit de la force vitale ; et quand vous expirez, la force vitale se répand dans le reste de votre corps et dans votre espace vibratoire.

Alors vous serez connecté avec votre être intérieur. Celui qui n’est pas affecté par les stimuli extérieurs. Certains l’appelle « être supérieur ». Personnellement, je l’appelle la source de ma conscience.

A cet instant, vous aurez accès à votre propre vérité ! Elle vous deviendra comme une évidence. A vous de voir ce que vous en ferez… et de l’expérimenter ou pas…

Souvenez-vous que nous avançons au travers de nos expériences et qu’il n’existe pas de vérité unique. Elles sont propres à chacun de nous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *